Top Menu

FRENCH RIVIERA OR DOLCE VITA?

By Kate Lalic

Posted in , , | Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

His lips so close to my ears, his low voice telling me to let go, my sun-kissed cheek brushed his cozy neck. Maybe he is the soundtrack of my life, a mix of jazzy blues and rhythm and soul.

Chet Baker is singing in the back of my head, my funny valentine …
Every artist have delusions about love, some love being in love and some love hating it.

Le cabriolet McLaren filait dans la nuit fraiche. Je partageai mon baume teinté Dior avec Koco en lui octroyant un regard de tentation. Le vent avait mêlé nos mèches blondies par le bain de soleil que nous avions pris plus tôt.

Elle reconnut rapidement mon air rusé. La Côte d’Azur m’amusa. Je lui renvoyai un regard charmeur qui me rendait irrésistible à l’oeil des femmes. La joute était bien différente d’un sexe à l’autre. Elle était chassée par le prince de Perse et de mon côté je chassais toujours l’homme à l’existante monarchique.

Un sentiment exaltant s’empare de moi soudainement, j’ai une folle envie de courir vers la mer et de laisser glisser les fines bretelles de mon soutien-gorge vers le sol. Puis, espérant que ses mains descendent ma culotte de guipure Sokoloff, j’imagine ses paumes qui effleurent candidement le haut de mes cuisses.

La voiture s’arrêta brusquement devant l’entrée de l’hôtel Sezz. Je fis la bise aux tourtereaux et au marquis célibataire auquel je laissai mon numéro. Mon rêve de devenir la princesse de Monaco se changea-t-il soudain pour le titre de duchesse de Perse?

St- Tropez, juin 2014

Je compose son numéro rapidement sur les touches moites du portable. La ligne est occupée, encore. Mais, où est-elle cette fille? Il ne faut qu’une nuit pour qu’elle disparaisse pendant quelque temps; une histoire qui se répète. Je l’attends impatiemment sur le quai vacillant au-dessus du ressac de la baie. Au loin, j’entends les rires cristallins des gens cossus qui se croient marins. La saison chaude dans les Hamptons a laissé place à une longue escapade sous le soleil de St-Tropez. Le quai de bois tangue sous la course effrénée d’un groupe de Bretons qui se dirigent vers leur yatch nommé Lolita. Le navire d’une centaine de pied est bien à l’image de cette côte azurée invitant des personnages provenant du roman de Nabokov. Le sud de notre France chérie nous monte à la tête plus rapidement que du Veuve Clicquot. La Lolita plait par sa jeunesse innocente en dégageant une candeur sexuelle irrésistible. Alors pourquoi l’étymologie de son nom signifie douleur? Toute beauté a un prix à payer.

Un énorme VUS noir arrive en trombe. Le soleil plombe sur la carrosserie et m’éblouissait. Je ne pus voir le visage du chauffeur ou plutôt devrais-je le nomme le fiancé de Koco la mondaine. Après m’avoir déposée à l’hôtel durant la nuit d’hier, ils ont disparu dans une berline pour réapparaitre aujourd’hui au volant d’un luxe blindé. Koco m’a annoncé la nouvelle ce matin lorsque je savourais un expresso sur la terrasse de ma suite. J’ai bien hâte de voir cet énorme bijou à son doigt.

Il nous a invités à son anniversaire sur son bateau orné de coussins de soie importés, de hamacs et d’un distributeur de vin blanc de Bourgogne. Bien sur, qui dit fête sans avoir invité coco? Elle disparait aussi vite que Koco la mondaine…

Koco descend finalement de l’imposant G 63 AMG et brandit sa main gauche dans l’air comme si elle venait de mettre la main sur le tout dernier “Crocodile Gold Birkin Bag”. Son annulaire gauche doit être estimé au même prix que ce sac rarissime. À ce fait même, elle met sa main sous mes yeux et j’y découvre la huitième merveille du monde qui a été créé par Cartier.

L’opulence des nouveaux riches me fait penser à M.White qui m’attend à Milan. Qui n’a pas besoin d’une virée chez les grands couturiers au coeur du berceau de la mode?

Après avoir félicité Koco et son fiancé, je m’excusai de ne pas pouvoir les accompagner sur la Méditerranée pour l’après-midi. Elle me lança un regard inquisiteur et exaspéré, car elle sut que mes vacances à l’européenne n’allaient pas se terminer de si tôt.

Adiamo, il m’attend ! leur dis-je.

Un dernier regard vers l’arrière me fit regretter ma décision subite. Tant pis, je dois aller le rejoindre…


Share this story

About The Kate Lalic

EIC of the Kate Lalic Blog and Brands. Passionate about traveling, fashion and posh lifestyle. The writer of the upcoming book Kate Lalic Tales.

Related Posts

btt