Top Menu

LIMONADE & LANVIN

By Kate Lalic

Posted in ,

Encore une fois sous les tropiques, M.White m’y a invitée pour le business entouré de grands PDG de l’industrie pétrolière. Leurs femmes, qui ont tous passé sous le bistouri, me scrutent d’un regard inquisiteur.

Il écoule ses heures en conférence tandis que je les comble sur les plages de cette île britannique. Je colle mon verre d’eau citronnée à mon front brûlant. Je ne sais pas si c’est l’angoisse qui m’accable ou simplement la chaleur? Je regarde les couples enlacés devant le spectacle du lever de l’astre. L’odeur des croissants au beurre et des brioches vanillées du Café se rend jusqu’au rivage en raison de la brise matinale qui transporte ses effluves.

Lafferière et Jardin m’accompagnent lors de mes escapades. Mes deux amants avec lesquels je peux rêvasser à des jours meilleurs. Seule sur cet archipel, je me retrouve face à moi-même. Je cache mon corps frêle sous la serviette de l’hôtel. J’attends que le soleil jaillisse de la mer sous mes yeux. Il est 5 h 20, il ne devrait pas tarder il est plutôt digne de confiance. Mes courbes ne se comparent plus au relief brésilien, mais bien à un désert plat. La solitude ne donne point faim.

En décollant de JFK, je repensai à cet été immémorial. Prenant l’envol, je jetai un coup d’œil à ma droite. Une dame âgée, assise à mes côtés, tenait fortement une lettre jaunie entre ses doigts fins. Une lettre d’amour qui n’a jamais reçu de réponse… Sur ses genoux, un livre rouge lui tenait compagnie. Le cuir vermillon du recueil exposait ses coins défraichis par les longs voyages qu’il a traversés. Il abordait une jolie écriture dorée qui s’effaçait doucement avec le temps : Nouveau Testament. La femme déplia le papier parchemin en laissant entrevoir une écriture appliquée à l’encre bleue de Prusse. Allait-elle retrouver l’homme derrière cette prose?

Je dois me rendre à l’évidence que M.White ne m’aime pas. Jamais il ne me regarde lorsque je sors du bain et que j’enfile son peignoir blanc. Jamais il ne me sourit en voyant mon nez tout rousselé d’un bain de soleil. Jamais il ne me prend la main sous la table lors de ses interminables brunchs d’affaires. Jamais il ne m’effleure le menton de sa main pour ensuite me piquer un baiser.

Jamais ne m’a-t-il fait l’amour. Est-ce que j’en connais réellement la sensation?

Cet homme se cache sous ses habits Armani parfaitement ajustés. Il vit dans un monde illusionné d’apparences. Il daigne m’accorder un regard de volupté.

A t-il découvert mes multiples confidences non dites?

Luv Lalic


Share this story

About The Kate Lalic

EIC of the Kate Lalic Blog and Brands. Passionate about traveling, fashion and posh lifestyle. The writer of the upcoming book Kate Lalic Tales.

btt